Les huiles essentielles et les additifs à base de plantes, qui chez i+m sont basés sur un mélange eau/alcool bio, agissent comme une sorte de conservateur naturel et empêchent les bactéries et les champignons de s’accumuler et de se multiplier dans nos produits. Les produits à forte teneur en eau, en particulier, présentent un risque de basculement plus élevé que les formulations à forte teneur en huile. L’alcool ajouté en petites quantités prévient le risque d’infestation de germes et rend le produit stable.

Outre la stabilité physique et chimique, la stabilité microbiologique des cosmétiques est non seulement un facteur décisif pour leur durée de conservation, mais aussi une exigence légale du règlement européen sur les cosmétiques. Celle-ci stipule qu’en tant que fabricants de cosmétiques, nous sommes tenus de veiller à ce que nos produits soient conformes à ces spécifications – en bref : nos produits doivent être stables et sûrs. L’alcool est un aliment que notre corps décompose sans problème et qui ne présente aucun risque d’allergie. Même en très petites quantités, l’éthanol (alcool) a un effet inhibiteur de germes et ne dessèche donc pas la peau.